Palawan : le paradis terrestre

Principale île de la province de Palawan aux Philippines, elle se situe un peu à l’écart des autres îles du pays, la plus proche se trouvant à 150 kilomètres de là. Ce n’est donc pas un hasard si elle porte le surnom de « dernière frontière » des Philippines. Paradisiaque, exotique et authentique, c’est une destination exceptionnelle que vous adorerez découvrir si vous êtes à la recherche de paysages aussi somptueux que diversifiés où pratiquer de nombreuses activités sur terre et mer. Suivez-nous dès maintenant en direction de celle que le Commandant Cousteau, lui-même, décrivait comme le plus bel endroit qu’il ait jamais exploré.

carte de palawan
 

La nature à l’état pur

Palawan est réputée auprès des amoureux de la nature. La biodiversité de l’île est en effet stupéfiante. Les forêts vierges, les plages de sable blanc et les eaux turquoises débordent de vie. De nombreux itinéraires de randonnées permettront aux sportifs de découvrir l’île. Par ailleurs, l’île abrite de nombreuses espèces endémiques, comme le binturong ou l’éperonnier napoléon. Un des animaux les plus particuliers se trouve sur l’île de Balabac, il s’agit du chevrotain Balabac. Cet animal, qui n’atteint pas plus de 40 cm de hauteur, est le plus petit mammifère ongulé. Les paysages du Mont Victoria, dans le centre de l’île, abritent, quant à eux, une plante carnivore particulièrement impressionnante, la Nepenthes attenboroughii. Un séjour à Palawan, c’est donc plonger au cœur de la nature.

Malheureusement cette biodiversité est menacée. La pêche, l’exploitation forestière et la pollution sont des dangers constants pour la nature de l’île. Un grand nombre de coraux ont déjà été détruits par l’emploi de la dynamite, le cyanure ou d’autres méthodes destructives, qui sont beaucoup utilisées dans le reste du pays.
Pour combattre ce phénomène, l’entièreté de l’île de Palawan a été désignée comme Fauna & Flora Watershed Reserve. Palawan contient également plusieurs zones protégées, comme El Nido-Taytay, Tubbataha et le Puerto Princesa Subterrean River National Park. Le gouvernement philippin combat ce problème de destruction en créant des centres pour la recherche dans la forêt et des sanctuaires pour les animaux terrestres et aquatiques.

Le paradis des plongeurs

La province de Palawan est connue dans le monde entier pour abriter certains des meilleurs spots de plongée au monde. A l’est de l’île se trouve en effet le Tubbataha Reef, un site protégé par l’UNESCO. Ce récif corallien est souvent comparé à ceux que l’on peut trouver à proximité des Îles Galapagos et contient une centaine d’espèces de poissons, de tortues marines et d’oiseaux de mer. Au nord se trouve le Apo Reef. On dit de ce récif de 34 kilomètres carrés qu’il contient la plus grande concentration d’espèces de coraux. Au-delà des mangroves, des lagons turquoise et des récifs coralliens, vous découvrirez en plongeant à Palawan plusieurs épaves de la Seconde Guerre mondiale, de quoi satisfaire les amateurs d’histoire tout autant que les férus de sports aquatiques.

A ne pas manquer à Palawan

Si la nature est l’atout principal de Palawan, Puerto Princesa, la plus grande ville de l’île, est également considérée comme sa capitale gastronomique. Agréable, cette petite ville vous permettra de découvrir le centre de Palawan et sa vie rurale, pourquoi pas lors d’une balade en moto. Au Nord, les villes d’El Nido et Coro servent souvent de camp de base pour les visiteurs souhaitant découvrir l’archipel de Bacuit et celui des Calamians. C’est là que vous trouverez le plus d’activités et que vous pourrez organiser le plus facilement des excursions vers les îles et îlots alentours. Enfin, à mi-chemin entre Puerto Princesa et El Nido, vous pourrez faire une halte dans le village tranquille de Port Barton, parfait pour se reposer et profiter des superbes plages.

N’attendez pas plus, découvrez Palawan et la charmante ville d’El Nido dès maintenant !